Taux fixe ou taux variable : comment ça marche ?

Vous avez besoin d’emprunter de l’argent à des fins personnelles ? Deux types de terme hypothécaire s’offrent à vous : soit vous optez pour un emprunt à taux fixe, soit vous choisissez un prêt à taux variable. Ces deux solutions fonctionnent différemment et avant de décider du meilleur taux, prenez bien en compte vos moyens financiers, le contexte économique dans lequel vous vous trouvez et surtout, votre appétence au risque.

Le prêt à taux fixe : comment ça marche ?

Étant donné que toutes les conditions et les coûts sont définis dès le départ et ne subissent aucune modification pendant toute la durée du contrat, le taux fixe est de ce fait destiné aux personnes qui misent sur la sécurité avant tout. En effet, vous n’aurez plus aucune mauvaise surprise. Ce sont les crédits immobiliers qui sont les principaux concernés par ce taux. La durée de remboursement du prêt à taux fixe peut varier de 5 à 30 ans selon votre profil, votre région et la durée de votre emprunt. Grâce au taux fixe, vous aurez la possibilité de connaître votre taux annuel effectif global. Seul inconvénient : il ne vous permet pas de profiter d’une baisse potentielle des taux du marché. Et pour profiter de tout ces avantages, rien de mieux que le prêt 100% participatif au meilleur taux de mozzeno.

Qu’en est-il du taux variable ?

Contrairement au taux fixe, le taux débiteur variable, aussi appelé taux révisable, vous permet d’emprunter de l’argent à un taux d’intérêt changeant en fonction de l’indice de référence et selon votre profil d’investisseur (âge, occupation, revenu mensuel, taux d’endettement, etc.). Plus votre profil présente des avantages pour la compagnie bancaire, et plus le taux proposé sera attrayant. L’avantage de ce type de prêt, ‘est qu’il permet de profiter des éventuelles baisses des taux sur le marché. Et en cas de remboursement anticipé, vous ne serez pas pénalisé. L’inconvénient, c’est que vous ne pourrez en aucun cas prévoir à l’avance le coût total de votre crédit.

Taux fixe et taux révisable : lequel est le plus bas ?

En général, un prêt à taux variable est plus bas qu’un taux fixe. Vous comprendrez mieux l’écart en creusant un peu sur le mécanisme de calcul du pourcentage de ces deux types de taux. Le taux fixe, comme son nom l’indique, vous engage à payer le même montant tout au long de la durée de remboursement sans tenir compte des aléas du marché. Le taux variable, quant à lui, dépend largement des fluctuations du marché qui touchent le taux d’intérêt et du capital. En revanche, le montant des remboursements mensuels reste le même.

Une assurance prêt : en quoi ça consiste ?
Mariage, travaux, rénovation énergétique, gros achat, voyage, études : pour quels projets personnels a-t-on besoin d’emprunter ?