Recouvrer une créance impayée : A qui faire appel ?

recouvrement

Plusieurs raisons peuvent être à l'origine d'un défaut de paiement vis-à-vis des entreprises, surtout en période de crise : le manque de contrôle lors d'un achat avec une carte de crédit, des problèmes inattendus qui font que d'autres paiements sont prioritaires, le chômage ou même un simple oubli...

Lorsque cela se produit, il est nécessaire de recouvrer les crédits en souffrance afin de récupérer les montants dus. Cependant, ce n'est pas une tâche simple, car il faut étudier le profil du client pour pouvoir façonner l'approche en fonction du cas. C'est dans cette optique qu'il vous est proposé aujourd'hui quelques conseils pour permettre à votre entreprise de recouvrer les créances de ses débiteurs. Vous voulez en savoir plus sur la délinquance et le recouvrement des crédits ?

Comment fonctionne le recouvrement des crédits en retard ?

Avant d'aborder son fonctionnement, récapitulons ce qu'est le recouvrement des arriérés. Le recouvrement de crédit consiste à entreprendre un type d'opération de recouvrement dont l'objectif est d'aider une personne en situation de défaut de paiement, en vue de régulariser sa situation et de la remettre sur le marché.

Il existe deux façons de recouvrer un crédit : le recouvrement extrajudiciaire (ou amiable) et le recouvrement judiciaire.

Pour le recouvrement extrajudiciaire : il s'agit de la méthode la plus rapide, car elle permet d'éviter la lenteur du système judiciaire en contactant directement le client par le biais d'un service de conseil qualifié, qu'il s'agisse de l'entreprise elle-même, d'un service externalisé comme Eurofides ou d'avocats. L'objectif est de récupérer le crédit en proposant des moyens de faciliter le paiement de la dette, tels que des versements et des remises. Le créancier a la possibilité de recevoir le montant qui lui revient de droit et le débiteur peut négocier le paiement de sa dette, en conservant sa capacité d'achat !

Pour le recouvrement judiciaire : en matière de défaut de paiement et de recouvrement de créances, il s'agit de la méthode la plus lente, qui ne doit être utilisée que lorsque tous les autres moyens de négociation ont échoué.

Faites appel à des équipes spécialisés

Il est nécessaire de contacter une équipe d'avocats spécialisés dans le droit de la procédure civile et le recouvrement des crédits en souffrance afin de résoudre la défaillance de l'entreprise. Dans ce cas, le pouvoir judiciaire demandera que le nom du débiteur soit inscrit sur les listes des organismes de protection du crédit. En outre, les biens du débiteur peuvent être saisis pour payer la dette en cas de procédure d'exécution.

Une agence de recouvrement, également connue sous le nom de consultant en recouvrement de créances, est une entreprise spécialisée dans le recouvrement de créances. Par des techniques appropriées et dans le respect des lois en vigueur, il favorise le dialogue avec le débiteur et négocie les dettes.

Ainsi, les services de recouvrement de créances consistent à récupérer les actifs de l'entreprise contractante sans affecter sa relation avec le client ou générer encore plus de problèmes, ce qui peut arriver lors de négociations inamicales.

Il est important de souligner que, malgré sa complexité, le travail est effectué avec professionnalisme et dans le respect des parties. Cela se fait grâce à la performance d'une équipe technique spécialisée prête à relever les défis qui se présentent lors de l'approche.

Quels sont les avantages de faire appel à un cabinet de recouvrement ?

Les connaissances d'un avocat spécialisé en droit civil et en droit de la procédure civile sont indispensables pour réussir le recouvrement d'un crédit. Découvrez quelques-uns des avantages qu'il y a à demander un conseil juridique pour récupérer son crédit :

  • La connaissance de la législation procédurale, civile, commerciale et éparse permet d'éviter les problèmes avec les créanciers qui tentent de récupérer des crédits difficiles à recouvrer.
  • Localisation des actifs et analyse des garanties qui permettent de payer le montant total de la dette au cas où le client ne paierait pas ;
  • Dé-constitution des structures couramment utilisées pour dissimuler des actifs ;

Dans le cas de personnes morales n'ayant pas d'actifs à leur nom, la mise à l'écart de la personne morale est demandée afin de rechercher les actifs des partenaires qui peuvent payer la dette.

Comment bien maîtriser les codes du recouvrement ?
Simulation d’impôt sur internet : comment ça marche ?

Plan du site